liins-logo
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
le taux du livret A baisse en 2020

Samedi 1er février 2020, le Livret A atteint le taux historiquement le plus bas depuis sa création. Annoncé par le gouvernement en début d’année, ce placement populaire passe de 0,75% à 0,50%. Coup dur pour le portefeuille des Français, surtout dans un contexte de taux négatifs… Faut-il pour autant se détourner de ce placement ? Quelles sont les alternatives pour mieux rentabiliser votre épargne ?

2019 : 55 millions de livrets A en France

C’est une mesure qui touche (presque) tous les Français. Avec plus de 55 millions d’utilisateurs, 13 milliards d’euros déposés l’an dernier, le Livret A est à juste titre considéré comme le « placement préféré des Français ». Alors forcément, à l’annonce de la baisse de son taux les réactions se font sentir… Pourtant, le ministère de l’Economie justifie cette décision par la baisse du taux d’inflation, qui garantit aux épargnants une rémunération supérieure à cette inflation.

Une perte moyenne estimée à 12€/an par foyer

Bloqué par le gouvernement depuis 2015 à 0,75%, la baisse du taux du Livret A a forcément un impact sur l’épargne des Français. Concrètement, si vous laissez « dormir » 4 800 euros sur votre livret A (un montant qui correspond au dépôt moyen des Français), le nouveau taux appliqué entrainera une perte de 12€/an.

Une perte qui aurait pu être plus importante encore si la règle édictée par l’Etat ne fixait pas un rendement minimum de 0,5 %... alors pas si mal au final ?

Le Livret A reste un placement de confiance

En plus d’être accessible à l’instant T, le Livret A est exonéré d’impôts et de charges sociales. Ce livret continuera donc probablement à drainer une partie de l’épargne des Français, même avec un taux inférieur à l’inflation : alors, 0,50% c’est toujours mieux que 0% des comptes bancaires…

En toutes circonstances, le Livret A conserve ses trois qualités fondamentales : sécurité, liquidité et fiscalité nulle. Ces qualités justifient à elles seules la détention d’un Livret A.

Où placer son argent en 2020 ?

Avec un taux réduit à 0,50 %, est-il pertinent de laisser son argent sur un Livret A ? Tout dépend de ce que vous souhaitez en faire. Toute construction d'un patrimoine passe au préalable par la création d'une épargne de précaution. Avant de conseiller d'ouvrir un PEA ou d'investir dans l'immobilier, je m'assure toujours que mes clients disposent d'abord d'une épargne de précaution, pour faire face aux impondérables (changer sa voiture, sa chaudière, compenser une période d'inactivité professionnelle...). Une épargne de précaution qui peut tout à fait être placée sur un livret A, ou son cousin, le livret de développement durable et solidaire.

Mais au delà, avec un taux à 0,50%, vous avez tout intérêt à privilégier d'autres placements qui pourront offrir davantage de rentabilité tout en restant sécurisés.

Le PEL, s'il est ancien

Si le taux des derniers PEL créés est actuellement de 1%, donc plus élevé que celui du livret A, en revanche les intérêts générés sont imposés, si bien que, in fine, le rendement réel de ce PEL est moindre.

En revanche, si vous avez ouvert un PEL il y a quelques années, son taux est bien plus intéressant : les PEL souscrits en 1983 rapportent 6,3 % ! Plus proche de nous, un PEL ouvert jusqu'en 2015 affiche un taux d'intérêt de 2,5 %. Aussi avez-vous tout intérêt à y laisser la partie de votre épargne avec laquelle vous ne souhaitez pas prendre de risque.

Le Livret d’épargne populaire

Avec un taux fixe à 1%, le taux du Livret d’épargne populaire reste deux fois plus attractif que le Livret A. Principalement destiné aux ménages modestes, le capital placé sur un LEP est garanti, l’argent est disponible immédiatement et défiscalisé.  Afin de booster le nombre d’ouvertures de LEP, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a annoncé simplifier ses démarches d’accès : en effet, 40% des citoyens français y sont éligibles mais trop peu s’en saisissent.

L’assurance vie, et son fonds euros

Toujours dans la perspective d'un placement sans risque, les fonds euros d'une assurance vie sont une alternative à privilégier. Produit d’épargne à moyen et long terme, il est néanmoins possible à tout moment de procéder à des retraits (votre argent n'est pas bloqué, même si, en termes de fiscalité, il est beaucoup plus intéressant de conserver cette épargne pendant 8 ans). En 2019, le rendement moyen était de 1,8% (hors prélèvement sociaux). Et pour chercher un rendement plus élevé, il est toujours possible, voire recommandé en fonction de votre profil, de placer une partie de votre assurance vie sur des unités de compte, plus rémunérateurs...

Le livret A conserve donc toute sa place dans le cadre d'une stratégie patrimoniale diversifiée, mais seulement pour héberger l'épargne dite de précaution. Pour les plus frileux, un PEL ouvert il y a quelques années offre une très intéressante alternative, comme un fonds euros d'une assurance vie. Par contre, pour faire vraiment fructifier votre épargne, il n'y a pas de miracle, il faudra vous tourner vers des placements où votre capital n'est pas garanti. Etre accompagné et conseillé par un professionnel de la gestion du patrimoine vous permettra alors de faire le meilleur choix, adapté à votre situation et vos objectifs.

liins-blog6

Avec le paiement à la source de l’impôt sur le revenu, de nouvelles modalités s’appliquent. Parmi elles, le choix du taux d’imposition. Voici les différentes possibilités et les cas opportuns pour les utiliser.

Par souci de discrétion, les contribuables sont autorisés à moduler leur taux d’imposition appliqué sur leurs salaires par leur employeur. C’est aussi utile pour moduler les sommes prélevées selon que vous pensez payer trop ou pas assez. Dans tous les cas, chaque année, à la suite de votre déclaration de revenus au printemps, il y aura un ajustement. Si vous avez trop versé d’impôts, vous serez remboursé du trop perçu et si vous n’avez pas assez versé, une régularisation sera faite. C’est l’une des nouveautés liée à la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Mais elle est à utiliser en toute connaissance de cause pour coller au plus près de la réalité de vos revenus.

Les taux personnalisés

L’administration applique deux taux de prélèvement : le taux personnalisé et le taux non personnalisé. Par défaut, c’est le taux personnalisé du FOYER fiscal qui est appliqué. Il correspond exactement au taux d’imposition applicable. Le taux d'imposition sur votre salaire est donc le même pour vous et votre conjoint. Aucune démarche n’est à faire si vous souhaitez ce taux.

Cependant, vous pouvez demander le taux personnalisé INDIVIDUEL afin que les membres imposés dans votre foyer fiscal se voient appliquer un taux en fonction des revenus qu’ils perçoivent. Autrement dit, il s’agit de répartir la fiscalité de la famille en fonction de la contribution de chacun. Il n’est pas nécessaire de vous lancer dans des calculs savants, l’administration l’a fait pour vous. Au moment d’activer l’option sur votre espace personnel, le taux applicable s’affiche automatiquement. Mises bout à bout, les sommes retenues sur chaque membre du foyer correspondront à ce qui doit être versé en application du taux d’imposition global.

Le taux non personnalisé

Pour les contribuables dont les salaires ne représentent pas la seule source de revenus, il est possible de demander l’application du taux non personnalisé. L’employeur recevra un chiffre qui tient compte uniquement des revenus qu’il verse et rien d’autre. Cela revient à appliquer le taux pour une personne seule. A côté, chaque mois, le salarié est prélevé du complément directement par la direction générale des finances publiques.

Par exemple, vous avez un taux d’imposition de 26 % mais celui pour vos seuls salaires est de 11 %. Votre entreprise va retenir 11 % de votre salaire et les impôts vont prélever les 15 % restant. Mais le plus souvent, le taux non personnalisé va être plus élevé que le taux réel d’imposition, car vous bénéficiez de parts fiscales (couple, enfants, personne à charge…). Par exemple, votre entreprise va prélever 22 % au lieu de 12,5 %. Le surplus payé vous sera remboursé après la déclaration des revenus de l’année en cours. Le trop versé en 2019 sera restitué à partir de juillet 2020. C'est pourquoi l’option du taux non personnalisé doit être finement étudié pour bien appréhender l’impact financier que cela représente sur votre budget et vos projets.

Vous souhaitez savoir comment l'Etat a déterminé votre taux d'imposition ? Le site impots.gouv met à votre disposition des fiches permettant de calculer ce taux :

https://www.impots.gouv.fr/portail/formulaire/2041-spas-cpas/fiche-de-calcul-du-taux-de-prelevement-la-source

Liins, votre conseil en création et optimisation de patrimoine.

Spécialiste depuis plus de 17 ans en ingénierie fiscale et patrimoniale, Liins saura vous proposer divers supports pour répondre à vos attentes : immobilier, produits financiers, liquidités, épargne…

Recevez chaque mois nos dernières actus (promis, pas de spam !)

Ma Newsletter

©2020 - Liins - Mentions légales
chevron-right