Loi PACTE : ce qui change pour votre épargne

La loi Pacte booste votre épargne

Avez-vous entendu parler de la loi Pacte ? Cette loi promulguée en mai dernier a pour objectif d’augmenter la part de l’épargne dans l’économie réelle. Même si vous n’êtes pas féru d’actualité économique, il faut savoir que cette loi donne une nouvelle attractivité aux placements financiers, notamment en termes d’épargne retraite. Pour peu bien sûr de prendre les choses en main. Découvrons concrètement ce qui change.

La loi Pacte et votre épargne retraite

PERP, contrat Madelin, Perco, PER entreprises, contrats selon l’Article 39 et 82 du code général des impôts… Jusqu’à présent, le paysage de l’épargne retraite était pour le moins complexe à appréhender, avec la coexistence de multiples contrats, répondant à des conditions et des règles spécifiques, souvent rigides.

A l’heure où les parcours de vie et de profession ont perdu leur linéarité d’antan, il devenait urgent d’adapter et de réformer l’épargne retraite pour la rendre attractive. Un enjeu d’autant plus majeur que nous savons aujourd’hui que le système de retraite actuel est voué à disparaître.

Aussi la loi Pacte crée le PER, le Plan d’Epargne Retraite. Avec ce PER, la loi entend simplifier et assouplir tant les produits d’épargne retraite que leurs règles de fonctionnement.

De manière pragmatique, pour vous, cela veut dire que désormais :

Votre plan retraite peut vous suivre tout au long de votre vie professionnelle

vous pouvez conserver votre plan d’épargne retraite, même en cas de changement de situation professionnelle, en transférant simplement l’encours de votre contrat vers un autre. En termes de fiscalité, les versements volontaires sont déductibles de votre revenu net imposable (dans une certaine limite), quel que soit le contrat.

Vous pouvez retirer 100% du capital acquis

A l’heure de partir à la retraite, vous pouvez désormais récupérer votre placement sous forme de capital (et non plus seulement sous forme de rente). Si vous optez malgré tout pour une sortie en rente viagère, sachez que l’option de réversion pour votre conjoint est généralisée.

Vous pouvez débloquer votre plan avant son terme pour acheter votre résidence principale

Pour tous les contrats là encore, il est désormais possible de débloquer votre plan avant terme pour financer l’acquisition de votre résidence principale.

La loi Pacte et votre PEA

Davantage de flexibilité

La loi Pacte assouplit également le fonctionnement du PEA (Plan Epargne Actions), notamment au niveau des modalités de retrait et de déblocage de votre épargne.

Après 5 ans de détention :

Avant les 5 ans de détention :

 Création d’un PEA Jeunes

La loi PACTE permet par ailleurs aux jeunes de 18 à 25 ans rattachés au foyer fiscal de leurs parents d'ouvrir un PEA. Le fonctionnement est celui d’un PEA classique. Seul le plafond d’investissement change, à hauteur de 20 000 euros pour un jeune (contre 150 000€).Lorsque le jeune adulte quitte le foyer fiscal de ses parents, son PEA prend alors la forme d’un PEA classique mais conserve les avantages fiscaux liés à la date de souscription du plan.

La loi Pacte et votre assurance vie

Principal changement et avantage induit par la loi Pacte : vous avez désormais la possibilité de transférer votre contrat d’assurance vie (en restant néanmoins chez le même assureur). Autrement dit, de passer d’un vieux contrat qui ne vous rapporte rien à un nouveau contrat plus rémunérateur. En conservant bien sûr les avantages fiscaux liés à la date de souscription du premier contrat.

Cette offre peut donc s’avérer très intéressante. Néanmoins, prenez garde à ne pas vous précipiter, il est important de bien étudier votre contrat, qui, s’il est ancien, peut offrir des conditions très avantageuses.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire notre article complet sur le sujet Assurance vie et loi Pacte.

La loi Pacte et votre épargne salariale

Si la Loi Pacte ne révolutionne pas l’épargne salariale, comme elle le fait avec l’épargne retraite, retenez notamment que la loi supprime ce qu’on appelle le « forfait social » pour les entreprises de moins de 250 salariés. Il s’agit des charges dûes par l'employeur sur l'intéressement, la participation et l'abondement. Il est donc plus intéressant pour un entreprise de proposer ce dispositif à ses salariés.

La loi Pacte peut donc booster votre épargne. Un coup de pouce salutaire à l’heure où vous DEVEZ préparer votre future retraite.

Profitez-en pour faire le point sur votre épargne

Un conseiller analyse votre situation, vos objectifs et vous conseille sur les meilleurs choix à prendre, sans frais ni engagement. A vous ensuite de décider ce que vous voulez faire. Pour rappel, nos conseillers sont indépendants, et ne sont pas liés à un réseau bancaire.

Appréhendez la loi Pacte en 3 mn grâce à la vidéo de notre partenaire placements :

Assurance vie : comment répartir son épargne ?

Assurance vie : conseils pour répartir votre épargne

L’assurance vie est un peu le couteau suisse de la gestion patrimoniale. C’est un placement multifonction qui peut répondre à différents objectifs. Il s’agit bien sûr d’un outil de transmission, mais aussi d’épargne. Quand j’évoque avec mes clients la question de la nécessaire diversification des fonds en raison de la baisse des taux obligataires, je me rends compte que le fonctionnement de ce produit est souvent méconnu. Or, cet arbitrage qui propre à chaque investisseur : comment répartir son épargne au sein d’un contrat d’assurance vie ?

Définir son profil investisseur, un exercice indispensable

La meilleure façon de répartir votre épargne passe par la détermination de votre profil. Une étape importante pour que votre contrat d’assurance-vie réponde à vos attentes.

Plusieurs critères sont à prendre en ligne de compte :

L’objectif ? Vous permettre de choisir le bon mode de gestion (Prudent, équilibré, dynamique), et ainsi d’être en mesure de déterminer la proportion de votre épargne que vous pourrez réserver à des supports en unités de compte. Des supports qui n’offrent pas de garanti du capital mais qui, en revanche, peuvent vous assurer un bien meilleur rendement.

Le choix des ventilations s’orientent autour de 3 profils types :

Ce tableau, très schématique bien sûr, vous permet de visualiser comment votre profil d’investisseur peut orienter la répartition de votre épargne au sein d’un contrat d’assurance vie.

Assurance vie : jouez sur la répartition entre actifs risqués et non risqués

Au sein d’un contrat d’assurance vie, la diversification des supports d’investissement permet de réduire les risques, de contrebalancer la baisse des fonds en euro (avec l’inflation, vous perdez aujourd’hui de l’argent) et d’adapter votre placement financier à vos besoins.

Pour les investisseurs au profil prudent, présentant donc une sensibilité forte au risque, il est tout à fait possible de diversifier votre contrat en optant pour une configuration de 80% de votre capital en fonds euro et 20% en unités de comptes. Le profil équilibré peut comporter en général jusqu’à 50% du capital en actions et la gestion dynamique, 100%.

L’assurance vie est in fine un produit complexe (mais passionnant). Déterminer votre profil d’investisseur est un préalable nécessaire pour vous orienter vers les bons supports. Le mieux est d’être accompagné et suivi dans le temps. Pour ma part, je recontacte chaque année mes clients pour faire le point sur leur situation. La vie change, les besoins aussi, et dans ce cas vous avez tout intérêt à faire évoluer votre assurance vie en conséquence. La flexibilité, c’est aussi l’un des avantages de ce placement.

Assurance-vie : ce qui change avec la loi Pacte

liins-blog7

Le vote définitif du Plan d’action pour la croissance et la transformation de l’économie (PACTE) entraîne des modifications pour l’assurance-vie. Loin d’être des contraintes, ce sont des opportunités que les assureurs vous feront, ou pas, profiter.

Les détenteurs d’un contrat d’assurance-vie voient arriver toute une série de nouvelles informations en lien avec les investissements qu’ils ont choisis dans le cadre de cette enveloppe d’épargne fiscalement avantageuse. Mais il faudra encore attendre quelques semaines pour commencer à les percevoir. En effet, si la loi Pacte a été définitivement votée le 11 avril dernier, elle doit recueillir l’aval du Conseil constitutionnel et être traduite dans les faits par des décrets d’application. Cependant, ce qui passe pour être des modifications techniques, va se traduire en réalité par plus de souplesse et de transparence pour les épargnants.

Un transfert d’assurance-vie et supports diversifiés

D’abord, un épargnant va pouvoir changer de contrat d’assurance-vie sans perdre l’antériorité fiscale. Pour cela, il doit choisir un autre contrat chez le même assureur. Ceci peut avoir du sens pour bénéficier d’une formule plus moderne et peut-être moins coûteuse. Cependant, il faut bien réfléchir avant de le faire. Regardez l’ensemble des garanties proposées, et assurez-vous que vous n’abandonnez pas un avantage déterminant. Notamment, informez-vous des éventuels frais de transfert applicable.

Ensuite, la gamme des produits éligibles s'agrandit. D’un côté, il sera plus facile de gérer les FCPR (fonds commun de placement à risques) en particulier pour le paiement en titre. De même, il deviendra possible de souscrire des fonds professionnels spécialisés (FPS). Ces supports doivent apporter des sources de diversification mais pourront aussi amener du risque en perte de capital plus fort. Ainsi, il sera possible d’acquérir des actifs basés sur une cryptomonnaie, tel que le bitcoin ou l'ethereum. Reste à savoir si les assureurs prendront ce virage. D’un autre côté, d’ici 2022, chaque liste de fonds éligibles à un contrat devra comprendre au moins deux unités de compte en investissement socialement responsable (ISR) ou en investissement solidaire.

Nouveau euro-croissance et plus de transparence

Puis, si vous acceptez de souscrire un fonds euro-croissance, à présent il y aura un taux de rendement unifié à l’image de ce qui est proposé par un fonds en euros. Et si vous vous engagez à conserver votre épargne sur ce support pendant 10 à 12 ans, non seulement vous aurez une garantie en capital, mais vous obtiendrez une majoration de rendement. Dans le cas contraire, la période de détention minimale reste 8 ans pour bénéficier d’un capital garanti.

Enfin, de nouvelles obligations d’informations vont vous permettre d’en savoir beaucoup plus sur votre assurance-vie et les supports choisis. Ici, la liste des changements est assez conséquente. Mais il faut retenir les points suivants :

Grâce à ces principales évolutions, il va être encore plus facile de comparer la qualité des offres et le moment venu de faire des choix un peu plus avisés. Cela étant, l’assurance-vie, qui reste le placement préféré des Français, voit arriver un nouveau challenger de poids : le plan d’épargne retraite. En effet, les mécanismes de l’épargne retraite ont été aussi simplifiés pour drainer un peu de plus d’épargne sur des placements de très long terme.

Vous hésitez sur le ou les placements à privilégier pour votre retraite ? N'hésitez pas à me contacter, je répondrai avec plaisir à vos questions.