liins-logo
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Invité du Blog : Franck Vignaud présente les résultats du 2ème baromètre des prix de l'immobilier neuf

20/07/2020

Le Laboratoire de l’immobilier publie la deuxième édition du baromètre des prix de l’immobilier neuf. Décryptage avec Franck Vignaud, son directeur, qui présente les résultats de cette deuxième édition.

Saviez-vous que le l'immobilier neuf pouvait coûter moins cher que l'ancien ? C'est avec cette promesse que certains promoteurs valorisent leurs programmes. Prenons l'exemple de l’Ile-de-France qui serait plus intéressante financièrement… L’objectif du baromètre est d’informer sur les prix des logements neufs en cours de commercialisation et leurs évolutions. Décryptons ensemble les prix du neuf en ce début d'année 2020...

Les données recueillis pour l’élaboration de ce baromètre portent sur l'analyse de plus de 4 800 programmes immobiliers neufs. Dans un souci de pertinence, les programmes considérés se situent dans :

  • les communes de plus de 45 000 habitants,
  • les arrondissements ou communes comportant au moins 3 programmes immobiliers neufs en cours de commercialisation.

L’originalité de cette étude est de traduire les prix des logements neufs actuellement proposés par le marché.

En 2020, le prix moyen d’un appartement neuf est de 4 806 €, contre 4 650€ en novembre 2019 : en 6 mois, ce prix moyen a augmenté de 3,4%.

La capitale en tête du classement

Cette moyenne cache toutefois de fortes différences selon les régions. D’une région à une autre, les prix peuvent considérablement varier : Paris sans surprise est à la tête du podium en termes de prix/m² avec une moyenne de 12 414 €/m². Cette ville enregistre cependant une baisse de 0,2% vs 2019. Elle est d’ailleurs l’unique ville de l’hexagone à enregistrer une baisse au sein du Top 15 des métropoles françaises…

L’Ile-de-France : une zone plus accessible

De manière générale en Ile-de-France, le coût moyen/m² est de 6 562 €. C’est dans le département 92 que se trouvent les villes les plus onéreuses, après Paris : Levallois-Perret (11 404 €/m²) et Boulogne-Billancourt (10 589 €/m²) sont les seules villes de France (hormis Paris) a dépasser les 10 000 €/m².

Il est toutefois possible d’acquérir un bien neuf en région parisienne tout en se rapprochant des prix de la province :  Epinay-sur-Seine (3 737 €/m²), Bondy (3 807 €/m²), Pantin (5 086 €/m²) ou encore Montreuil (5 601 €/m²).

De manière générale, certaines zones en Ile-de-France ont subi une baisse sensible du prix/m² notamment dans le 15ème arrondissement, allant jusqu’à -,3%.

Une hausse du prix moyen des appartements neufs à l’échelle nationale

Malgré une hausse générale, l’hexagone français reste accessible avec une moyenne de 4 278 €/m².

Globalement, les villes les plus abordables se situent dans le nord de la France avec Tourcoing (3 252 €/m²) et Brest (3 284 €/m²). Il est également possible d’allier soleil et prix d’un logement abordable : à Marseille, dans le 15ème arrondissement, le coût du m² est de 3 278€, ainsi qu'à Pau (3 363 €/m²).

Outre les grandes métropoles françaises, des hausses du prix s’observent sur l’ensemble du pays vs 2019 :  

  • Marseille 11ème : 4 497 €/m² (+8,7%)
  • Nantes : 4 795 €/m² (+8,2%)
  • Lille : 3 905 €/m² (+7,09)
  • Colmar : 3 913 €/m² (+5,4%)
  • Angers : 3 675 €/m² (+5,4%)
  • Rennes : 4 622 €/m² (+4,5%)

De manière générale, nous remarquons une hausse de 1,5% des prix en Province par rapport à novembre 2019. Les 3/4 des communes affichent une hausse de prix… Même si certaines villes inversent la tendance avec des chutes de prix :

  • La Seyne sur mer : 4 308 €/m² (-5,4%)
  • Venissieux : 3 894 €/m² (-5,09%)
  • Cagnes sur mer : 4 264€/m² (-3,2%)
  • Villeurbanne : 5 072 €/m² (-2,8%)

"L’un des principaux enseignements de cette étude, c’est que dans l’ensemble les prix des appartements neufs n’ont pas baissé durant la crise sanitaire et le confinement. Les acheteurs qui s’attendent à des prix cassés et espèrent faire de bonnes affaires en seront pour leurs frais" observe Franck Vignaud. "On relève habituellement une hausse de l’ordre de 3 % sur une période de 12 mois… à fin mai nous atteignons +3,4 % en 6 mois seulement ! L’approche des élections municipales et le blocage de nombreux programmes par les maires ont créé une première tension sur l’offre neuve et sur les prix avant le début du confinement."

Si vous souhaitez investir dans le neuf pour profiter d'une défiscalisation Pinel par exemple, saisissez dès à présent les opportunités qui s'offrent à vous. Les mois qui viennent seront plutôt à la raréfaction de l'offre, n'entraînant pas une baisse de prix…

Articles par mots-clés : 
Guillaume BAYLE
https://www.linkedin.com/in/guillaume-bayle/
Depuis 2003, Guillaume met à profit de ses clients l'offre globale de Liins, des produits immobiliers, aux valeurs mobilières, en passant par l'Art et autres opportunités d'investissement à l'étranger. A la tête de la société depuis 2012, Guillaume accompagne ses équipes et ses clients avec rigueur et passion. Il sait toujours, dans le travail comme dans le rugby à 5 qu'il pratique chaque semaine, donner le bon ballon !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Vous ne trouvez pas la réponse à vos questions ? Tapez les mots clés de votre choix (ou appelez-nous !) :
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Chaque mois, les dernières actus (promis, pas de spam !)

Restons en contact
Suivez toute notre actualité sur linkedin
Liins, votre conseil en création et optimisation de patrimoine.

Spécialiste depuis plus de 17 ans en ingénierie fiscale et patrimoniale, Liins saura vous proposer divers supports pour répondre à vos attentes : immobilier, produits financiers, liquidités, épargne…

Recevez chaque mois nos dernières actus (promis, pas de spam !)

Ma Newsletter

©2020 - Liins - Mentions légales
chevron-rightlinkedin-square