Loi PACTE : ce qui change pour votre épargne

La loi Pacte booste votre épargne

Avez-vous entendu parler de la loi Pacte ? Cette loi promulguée en mai dernier a pour objectif d’augmenter la part de l’épargne dans l’économie réelle. Même si vous n’êtes pas féru d’actualité économique, il faut savoir que cette loi donne une nouvelle attractivité aux placements financiers, notamment en termes d’épargne retraite. Pour peu bien sûr de prendre les choses en main. Découvrons concrètement ce qui change.

La loi Pacte et votre épargne retraite

PERP, contrat Madelin, Perco, PER entreprises, contrats selon l’Article 39 et 82 du code général des impôts… Jusqu’à présent, le paysage de l’épargne retraite était pour le moins complexe à appréhender, avec la coexistence de multiples contrats, répondant à des conditions et des règles spécifiques, souvent rigides.

A l’heure où les parcours de vie et de profession ont perdu leur linéarité d’antan, il devenait urgent d’adapter et de réformer l’épargne retraite pour la rendre attractive. Un enjeu d’autant plus majeur que nous savons aujourd’hui que le système de retraite actuel est voué à disparaître.

Aussi la loi Pacte crée le PER, le Plan d’Epargne Retraite. Avec ce PER, la loi entend simplifier et assouplir tant les produits d’épargne retraite que leurs règles de fonctionnement.

De manière pragmatique, pour vous, cela veut dire que désormais :

Votre plan retraite peut vous suivre tout au long de votre vie professionnelle

vous pouvez conserver votre plan d’épargne retraite, même en cas de changement de situation professionnelle, en transférant simplement l’encours de votre contrat vers un autre. En termes de fiscalité, les versements volontaires sont déductibles de votre revenu net imposable (dans une certaine limite), quel que soit le contrat.

Vous pouvez retirer 100% du capital acquis

A l’heure de partir à la retraite, vous pouvez désormais récupérer votre placement sous forme de capital (et non plus seulement sous forme de rente). Si vous optez malgré tout pour une sortie en rente viagère, sachez que l’option de réversion pour votre conjoint est généralisée.

Vous pouvez débloquer votre plan avant son terme pour acheter votre résidence principale

Pour tous les contrats là encore, il est désormais possible de débloquer votre plan avant terme pour financer l’acquisition de votre résidence principale.

La loi Pacte et votre PEA

Davantage de flexibilité

La loi Pacte assouplit également le fonctionnement du PEA (Plan Epargne Actions), notamment au niveau des modalités de retrait et de déblocage de votre épargne.

Après 5 ans de détention :

Avant les 5 ans de détention :

 Création d’un PEA Jeunes

La loi PACTE permet par ailleurs aux jeunes de 18 à 25 ans rattachés au foyer fiscal de leurs parents d'ouvrir un PEA. Le fonctionnement est celui d’un PEA classique. Seul le plafond d’investissement change, à hauteur de 20 000 euros pour un jeune (contre 150 000€).Lorsque le jeune adulte quitte le foyer fiscal de ses parents, son PEA prend alors la forme d’un PEA classique mais conserve les avantages fiscaux liés à la date de souscription du plan.

La loi Pacte et votre assurance vie

Principal changement et avantage induit par la loi Pacte : vous avez désormais la possibilité de transférer votre contrat d’assurance vie (en restant néanmoins chez le même assureur). Autrement dit, de passer d’un vieux contrat qui ne vous rapporte rien à un nouveau contrat plus rémunérateur. En conservant bien sûr les avantages fiscaux liés à la date de souscription du premier contrat.

Cette offre peut donc s’avérer très intéressante. Néanmoins, prenez garde à ne pas vous précipiter, il est important de bien étudier votre contrat, qui, s’il est ancien, peut offrir des conditions très avantageuses.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire notre article complet sur le sujet Assurance vie et loi Pacte.

La loi Pacte et votre épargne salariale

Si la Loi Pacte ne révolutionne pas l’épargne salariale, comme elle le fait avec l’épargne retraite, retenez notamment que la loi supprime ce qu’on appelle le « forfait social » pour les entreprises de moins de 250 salariés. Il s’agit des charges dûes par l'employeur sur l'intéressement, la participation et l'abondement. Il est donc plus intéressant pour un entreprise de proposer ce dispositif à ses salariés.

La loi Pacte peut donc booster votre épargne. Un coup de pouce salutaire à l’heure où vous DEVEZ préparer votre future retraite.

Profitez-en pour faire le point sur votre épargne

Un conseiller analyse votre situation, vos objectifs et vous conseille sur les meilleurs choix à prendre, sans frais ni engagement. A vous ensuite de décider ce que vous voulez faire. Pour rappel, nos conseillers sont indépendants, et ne sont pas liés à un réseau bancaire.

Appréhendez la loi Pacte en 3 mn grâce à la vidéo de notre partenaire placements :

Le nouveau PERP bien plus intéressant

Le sujet des retraites cristallise aujourd’hui le débat public. Que l’on soit pour ou contre la réforme des retraites, une chose est sûre : au regard de l’allongement de l’espérance de vie (une très bonne nouvelle en soi), de la courbe démographique et celle de la croissance économique, il est indispensable d’épargner pour sa retraite, et ce LE PLUS TOT POSSIBLE.

Si jusqu’à présent, nous ne conseillions qu’à une minorité de nos clients de placer leur épargne sur un PERP, la loi PACTE redistribue les cartes, et donne une toute nouvelle attractivité à ce placement.

Retraite, impôt, le PERP joue sur les deux tableaux

Pour rappel, le PERP, le Plan d’Epargne-Retraite Populaire est, comme son nom l’indique, un produit d’épargne visant à se constituer un complément de revenus pour sa retraite. Concrètement, vous placez de l’argent, votre épargne fructifie au fil des ans, et vous en profitez lorsque sonne l’heure de la retraite.

Le PERP, c’est aussi un produit dit de défiscalisation : les sommes versés sur un PERP sont en effet déductibles de vos revenus imposables, dans une certaine limite. Le montant déductible de vos impôts est directement lié à votre taux d’imposition : plus votre tranche marginale d’imposition est élevée, plus le montant déductible l’est aussi. Par exemple, si vous placez 4 500€, que votre tranche marginal d’imposition est de 30%, vous pourrez déduire 1 350€  de vos impôts (4500*30%).

En contrepartie de ces avantages fiscaux, les sommes versées sur un PERP restent bloqués jusqu’au moment de la retraite, ou de l’âge légal de départ en retraite (sauf dans certains cas, que nous évoquerons après).

Ce produit d’épargne individuel cohabite avec d’autres produits d’épargne retraite, comme le PERCO (destiné aux salariés) ou encore le contrat Madelin (réservé quant à lui aux travailleurs non-salariés)

Le nouveau visage du PERP : le PER

A partir du 1er octobre, la loi PACTE instaure un contrat unique, le PER, le Plan d’Epargne Retraite. Pourquoi ce nouveau contrat ?

Achat de résidence principal, nouvelle condition de déblocage

Et c’est là que le nouveau PERP devient intéressant. Avant la loi PACTE, il n’était possible de débloquer son contrat pendant la période d’épargne que dans quelques cas, peu souhaitables :

Avec la loi PACTE, il est désormais possible de débloquer son PER pour acquérir sa résidence principale. Une souplesse certaine pour les épargnants, et notamment pour les enfants. Vous pouvez tout à fait ouvrir un PERP pour votre enfant, lui garantir ainsi un pécule pour acheter son premier appartement, et profiter, vous, des réductions d’impôt associés.

Une sortie 100% en capital désormais possible

L’autre changement majeur concerne les modalités de sortie du PERP. Jusqu’à présent, le PERP n’ouvrait le droit, lors du départ en retraite, qu’à une sortie sous forme de rente viagère. Avec le PER, vous pourrez, si vous le souhaitez, retirer l’ensemble du capital acquis. Ce qui laisse bien plus de liberté aux épargnants.

Comment profiter des nouvelles modalités du PER ?

A partir du 1er octobre, vous pourrez transférer votre épargne dans un PER pour profiter des nouveaux avantages. A compter d’octobre 2020, les PERP tels que nous les connaissons ne seront plus vendus, mais il vous sera toujours possible d’y verser des fonds.

Le nouveau PERP est donc beaucoup plus attractif, et répond aux besoins d’un plus grand nombre d’épargnants. La constitution d’un revenu pour sa retraite est une vraie urgence. Investir, tôt, dans un PER permet un premier pas dans ce sens. Vous souhaitez en savoir plus sur le nouveau PER ? Etre accompagné pour transférer votre ancien PERP ? Prenez contact avec un conseiller LIINS près de chez vous, nous répondrons à vos questions (par téléphone ou en se déplaçant si nécessaire).